jeudi 29 octobre 2009

L'histoire du gars, tsé?

C'est l'histoire d'un gars qui joue au hockey depuis qu'y a 4 ans.
Qui a joué au moins dix ans avec des bâtons Titan pask la palette ouvrait pas en deux par en dsour comme les Sher-Wood pis pask les parents étaient pas riches riches pis qu'le gars avait un poster de Mike Bossy avec un Gros Titan écrit en haut du poster.
Le frère du gars avait un poster Titan de Michel Goulet, c'est le grand père des gars qui chauffait des étobus qui leu ramenait des ti-cossins comme ça après avoir voyagé des ti-clins aux games des Nordiques.
Vers 13-14 ans, le gars c'est mis à péter ses Titan en plein milieu du shaft.
Les palettes des Titan ouvraient pas par en dsour, mais les shaft étaient mou kle crisse.
Un slapshot. Crac en plein millieu, 15 piass sul yab.
Les parents étaient pôv comme la gale, faque un moment donné, le gars s'est fait acheter un shaft en aluminium Easton à 60 piass avec des palettes Easton Pro2 à 12 piass. Un moment donné la palette pro2 est vnu à être la palette Leetch, le gars s'en calissait, c'était la même curve pis y en passait pas mal yenk deux-trois dans l'année.
Calcule ça comme tu veux, c'est câlissement moins cher qu'un Titan à chaque deux games.

Le shaft du gars a toffé pendant à peu près 14 ans. Y rendu l'âme un soir de janvier sua tite glace du parc Jarry quand le gars a essayé de convertir une passe de Bidou Robidas en one timer, ça fait un crac net comme un crac de shaft fatiké, usé, gelé ben tight pis avec une coche de patin en plein milieu.
À partir de là, c'était pu pareil.

Les bâtons, un moment donné, se sont mis à couter 200 piass au lieu de 40.
Le gars a fait le saut en esti.
Y s'est racheté un autre shaft, 130 piass!
La blonde du gars a fait le saut en esti, mais bon, le gars recommençait à jouer au hockey dins ligues de garage, y avait arrêté un bon six ans, sans trop sawouère pourquoi.
Faque, un ti nanane de temps en temps... Boh.
Un CCM Vector VS110.
Ben calisse, y est pas pété encore.
C'est juste que.
Y est pésant.
Faque.
Le gars s'est acheté un Reebok O-stick ek des trous dedans.
Stait un deux pour un, y en a pogné un pis y a vendu l'autre à Ulysse pis y est parti jouer ek ça.
Ça allait ben en crisse dans le warm-up, léger le bâton, avec une whip du saint-esti, peting!
La puck y allait, le gars était content, un bâton de 300 piass payé 120!
Ça pas pris quatre shots.
Une passe arrive, le gars la reçoit, ça fait crouc.
Pas crac.
Crouc.
Comme une brindille.
Une brindille de trois cent piass.
Sua garantie.
Y s'était ben juré de pas arpogné un Reebok, mais le mal était fait, le gars était rendu accro à whip pis à légèreté des bâtons qui coute la peau des fesses.

Le gars à attendu un bon deux mois pour ravoir un bâton neu payé par la garantie.
Ça ben fait, y a eu un crédit, faque y s'est tenu loin des O-stick, mais yé resté dans le Reebok pareil, un manche 7k tapered (ça prend des palettes spéciales, plus courtes).
C'était pas le coup de foudre.
La palette tait molle, vache.
Crissé la palette au vidange.
Le gars a réfléchi un brin.
Y avait pu le luxe du célibataire qui joue trois fois par semaine pis qui dépense sans compter, les deux ti-mox passe avant le carbone en bâton, tsé.
Faque le gars est arvenu avec une palette Easton.
Soudainement, son shaft Reebok avait plus d'allure!
Sauf que.
Y s'est fait péter en deux le shaft, par deux gars qui se croisaient, le shaft s'est pogné entre les deux pis ça fait crac.
En deux le shaft, avec une palette neuve.

Que faire?

Le gars avait spotté un shaft Easton synergy S16 à 150 piass.
Y s'est mis à coller un dix icitte et là. Dans ses gants dans son armoire à hockey, loin des yeux des flots pis de la blonde.
Un moment donné, ô joie! le syndicat y envoie un chèque de soussante et dix, comme ça, parce que.
Le gars est parti à course se pogner le shaft Easton à 150 piass.
150 piass de carbone, pis y a pas de palette dessus!
Pour le moment!
Ohoh!
La folie!

Le gars enlève le prix de sul shaft en arrivant à maison, fait ça discrètement, tsé, au cas.
crisse le ti-collant dans toilette, pis flushe.
Attends que la blonde aille chercher le plus vieux à garderie, crisse la palette dessus et hop, une belle pomme en tape blanc, ni vu ni connu.

Ben tabarnak, Easton, y connaissent ça le hockey.
Le gars est content comme quand y achetait ses Titan superplus 2020 avec la curve Statsny.
Ça opère en calvaire le SE16.
Les passes sul tape, pas de puck dans lnet mais pas loin, dans face du goaler.

Pis le gars, ça le remplie d'endorphine, pis y écrit tout ça icitte.
Sans trop sawouère pourquoi.

Probabe que, paske sans hockey, le gars srait surement pu là.

12 commentaires:

É. a dit…

:0)

commando8 a dit…

Excellent! Ça me donne le goût de patiner!

Gomeux a dit…

Go go go!
Comme dirait Mercier.
Tsé, dans Lance et compte.
Kof kof.

aka Danger Ranger a dit…

Écris don' comme du monde, câlice.

commando8 a dit…

ouin!

la curve de Statsny fils?

Gomeux a dit…

Spa que jveux pas, Danger, jpas capab.

Stastny fils ou père, c'est la même curve!
Le kid a repris le même patern, en bois, vieux jeu!

commando8 a dit…

#26, plus ou moins la même équipe...

Gomeux a dit…

Coudonc, y jokait t'y lui là, avec mon amanchure d'écriture?

commando8 a dit…

Sais ben pas... C’est qui ce type?

Dood a dit…

Parce qu'à un moment donné, une fille perdue dans le cyber passe et en rit une shot!

commando8 a dit…

c’pas Henri Uneshot, c Henri Richard :)

Gomeux a dit…

Connais pas, Commando, connais pas. Ta réponse sera là mienne.

J'arrive pas à trouver un calembour pour continuer!
Dood! Help!