mercredi 2 septembre 2009

À nouveau

Première game de la saison.
Je me permets de partager, vu que je suis encore sur un high d'endorphine.
Complètement hallucinant cette petite hormone.
Comment je fais pour oublier pendant tout l'été l'effet que ça me fait, je pourrais pas dire.

Je revis.

C'est le tout.
La chambre brune en béton.
Les boys qui arrivent chacun leur tour, grosses poignées de mains, pis ton été, pas pire? Pas pire.

La game commence, tout le monde est rouillé, les passes sont sul tape pareil, on pogne les habs avec les gilets des habs, ça aide.
Sont bon rien.

1-0
2-0

Whatever.
Ça patine, ça sue.
Ça sent bon.
L'exhaust de Zamboni, le caoutchouc des tapis, la glace, les gants, les casques.
La sueur.

Le bonheur.

Ce côté baveux que je range trop souvent.
Ti-Joe qui essaye de passer de mon bord depuis le début de la game.
Il porte le 27.
Pareil.
Juste moins grand.
Chandail des habs, gants Warrior bleu centenaire, casse bleu centenaire officiel ek le ti-logo, le shaft Warrior, la palette warrior longue-lette AK27, les patins blancs.
Les patins blancs...

La passe va vers lui, trop loin, elle file jusqu'au fond de notre zone, il essaie de me dépasser, pas capable, j'arrive pour pogner la puck, elle passe la tite ligne rouge du fond, pfuiiiiiiiit, sifflet, icing.
Il chiale après l'arbitre, gneu, gneu, gnegnegneuh.
Il pompe.
J'y donne une tite tape sué fesse en retournant. Spa grave le gros, tu t'arprendras.
Il pompe.
Face-off dans leur zone, ils gagnent, passe au 27 qui s'amène encore vers moi.
Crisse, y comprends pas.
Il ralenti à notre bleu, prépare une feinte, je ralentis, le laisse approcher vers moi, il pourra pas me surprendre, y a yenk une vitesse, medium.
Tite feinte dins patins, la puck revient sua palette, pareil comme dans son vidéo, au 27, pareil comme si Ti-Joe était au hockey libre à Brossard.
C'est pas le hockey libre à Brossard, chummy, c'est la Ligue Des Amis, niaise moué pas.
Je le poke check, brake, ramasse la puck, la passe à Milot qui décolle.
Jy dit, pendant qui pompe encore en back-checkant, «je l'ai vu le vidéo, mouéssi, champion.»

Crisse que c'est beau le hockey.

2 commentaires:

É. a dit…

Délicieux. Merci, c'est comme si j'en avais joué une.

Gomeux a dit…

Ah!
Ça va peut être devenir une chronique régulière.
Dépendant de mon taux d'endorphine.